Nos sens influencent nos souvenirs

Vous êtes-vous déjà demandé ce qui nous rend singuliers, ce qui fait de chacun et chacune d’entre nous un individu à part entière semblable à nul autre ?
Certains diront que ce sont nos idées, d’autres notre histoire personnelle, d’autres encore parleront de notre personnalité. Peut-être qu’à vos yeux ce sont nos souvenirs qui sont les garants de notre singularité.
Je suis de ceux qui accordent une importance particulière à la sensation, qui pensent que ce sont nos sens qui définissent notre rapport au monde et qui nourrissent nos souvenirs.

Après tout, d’où nait un souvenir si ce n’est de notre perception ? L’un et l’autre sont intimement liés et se répondent. Nos sens alimentent nos souvenirs qui a leur tour nous replongent dans l’émotion.

Nos souvenirs sont le fruit d’un dialogue permanent entre l’intérieur et l’extérieur, la rencontre de ce que nos sens perçoivent et de ce que notre conscience intègre. Ils nous rappellent ce qui nous fait vibrer.

Un même instant est à l’origine d’autant de souvenirs différents qu’il n’y a de personnes pour le vivre. Imaginez un vin d’honneur enveloppé dans la douce chaleur du soleil de Septembre. Le parc d’une belle demeure joliment boisé ou bordée d’eau, une légère brise souffle dans les arbres environnants, laissant échapper leur embrun végétal. Les invités sont encore émus par le discours du témoin et de la demoiselle d’honneur, les coupes de champagnes se rencontrent dans une joyeuse trinquée et l’effervescence des conversations se mêle à celle des bulles de champagne alors que d’élégantes mises en bouche font le régal de nos papilles.

Nous percevons tous ces fragments subtiles, en apparence anodins, que l’on ne relève qu’inconsciemment. Cette symphonie de nos sens s’inscrit en nous simultanément et participe à la richesse de ce que l’on retiendra de ces instants éphémères.

Un souvenir est fluide et vivant. La vue d’un lieu familier vous évoque peut-être un moment de bonheur, à moins que rien n’égale pour vous une odeur bien connue pour replonger dans un souvenir agréable. Où bien serait-ce l’écoute d’un morceau de musique bien particulier, ou le contact avec la peau de votre moitié qui vous fasse voyager dans le dédale de votre mémoire ? Quelque soit le sens que vous privilégiez naturellement, il est un fil d’Ariane précieux pour faire remonter des souvenirs lointains chargés d’émotions.
En mettant l’accent sur nos sensations, les lignes du souvenir se dessinent, sa silhouette se précise, son visage se dévoile.

Les souvenirs oubliés ne sont jamais perdus. Ils naviguent sur les eaux de notre mémoire et se rappellent à nous lorsqu’ils sont convoqués par la brise de nos sens.

PARTAGER